3 défis qui font face à l’internet des objets - ZONETI

3 défis qui font face à l’internet des objets

Le phénomène de l’Internet des objets (IdO) représente une opportunité énorme pour de nombreux acteurs de toutes les entreprises et de tous les secteurs. De nombreuses entreprises s’organisent pour se concentrer sur l’internet des objets et la connectivité de leurs futurs produits et services.
Pour que l’industrie de l’internet des objets prospère, il y a trois défis majeurs à relever, et cela vaut pour toute nouvelle tendance technologique et pas seulement pour l’IdO :

La sécurité

L’internet des objets est déjà devenu un problème de sécurité sérieux qui a attiré l’attention d’entreprises technologiques et d’organismes gouvernementaux dans le monde entier. Le piratage des interphones pour bébés, des réfrigérateurs intelligents, des thermostats, des caméras et même des fusils d’assaut est un cauchemar sécuritaire causé par l’avenir de l’internet des objets. L’ajout de tant de nouveaux nœuds aux réseaux et à l’internet fournira aux acteurs malveillants d’innombrables vecteurs d’attaque et des possibilités d’accomplir leurs mauvaises actions, d’autant plus qu’un nombre considérable d’entre eux souffrent de lacunes de sécurité.
Le changement le plus important en matière de sécurité viendra du fait que l’internet des objets sera de plus en plus ancré dans nos vies. Les préoccupations ne se limiteront plus à la protection des informations et des biens sensibles. Nos vies et notre santé peuvent devenir la cible d’attaques de piratage informatique.
De nombreuses raisons expliquent l’état d’insécurité de l’IdO. L’une d’entre elles tient au fait que l’industrie est dans un état où chaque fournisseur cherche à proposer le prochain e-outil innovant avant ses concurrents. Dans ces circonstances, la fonctionnalité devient le principal objectif et la sécurité passe au second plan.

La connectivité

La connexion d’un si grand nombre d’appareils sera l’un des plus grands défis de l’avenir de l’internet des objets Elle défiera la structure même des modèles de communication actuels et des technologies sous-jacentes.
De nos jours, nous nous appuyons sur le paradigme centralisé, serveur/client, pour authentifier, autoriser et connecter les différents nœuds d’un réseau.
Ce modèle est suffisant pour les écosystèmes actuels de l’internet des objets, dans lesquels des dizaines, des centaines, voire des milliers de dispositifs sont impliqués. Mais lorsque les réseaux s’étendront pour rejoindre des milliards et des centaines de milliards d’appareils, les systèmes centralisés se transformeront en goulot d’étranglement. De tels systèmes nécessiteront des investissements et des dépenses considérables pour maintenir des serveurs capables de traiter des quantités d’informations aussi importantes, et des systèmes entiers peuvent tomber en panne si le serveur devient indisponible.
L’avenir de l’internet des objets dépendra en grande partie de la décentralisation des réseaux IdO.

La confidentialité

L’internet des objets crée des défis uniques en ce qui concerne la protection de la vie privée, dont beaucoup dépassent les problèmes de confidentialité des données qui existent actuellement. Une grande partie de ces défis est liée à l’intégration de dispositifs dans notre environnement sans que nous les utilisions consciemment.
Cette situation est de plus en plus fréquente dans les appareils grand public, tels que les dispositifs de suivi des téléphones et des voitures ainsi que les télévisions intelligentes. En ce qui concerne ces derniers, on intègre des fonctions de reconnaissance vocale ou de vision qui peuvent écouter en permanence les conversations, ou surveiller les activités et transmettre sélectivement ces données à un service pour traitement qui comprend parfois une tierce partie. La collecte de ces informations met en évidence des défis juridiques et réglementaires auxquels sont confrontées les lois de protection des données et la vie privée.
Afin de tirer parti des possibilités offertes par l’IdO, il faudra élaborer des stratégies visant à respecter les choix individuels en matière de protection de la vie privée, tout en encourageant l’innovation dans les nouvelles technologies et les nouveaux services.

Ce sont les trois principaux défis auxquels l’internet des objets est confronté. Certes, il en existe beaucoup d’autres qui pourraient ralentir la propagation de cette technologie, mais qui ne pourraient pas l’arrêter.

Auteur
Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Recommendations

L’internet des objets consiste à ajouter la connectivité internet à un
L’internet des objets (IdO) est un terme général qui décrit des
Le secteur de l’internet est en plein essor. Il ne s’agit
L’internet des objets consiste à ajouter la connectivité internet à un
L’internet des objets (IdO) est un terme général qui décrit des
Le secteur de l’internet est en plein essor. Il ne s’agit
L’internet des objets consiste à ajouter la connectivité internet à un
L’internet des objets (IdO) est un terme général qui décrit des
Le secteur de l’internet est en plein essor. Il ne s’agit